QUELQUES EPICERIES CORSES A PARIS


 

Par arrondissement


PARIS 2

A l'heure du vin
46, rue Sainte Anne
75002 Paris
Tél : 01.42. 61.78.73
Site internet : http://www.alheureduvin.com

Métro : Pyramides

Août 2013 : une peu comme une tocade et sans même avoir été à Cancale, ville à laquelle il est intimement lié, je me passionne pour la vie et l'œuvre du cuisinier Olivier Roellinger en achetant sa biographie et un beau livre sur les épices. La boutique où il vend ses mélanges d'épices étant située dans le quartier japonais, je décide d'y faire une petite excursion un vendredi soir. En marchant dans la rue Ste Anne, et bien que l'immeuble soit couvert d'échafaudages qui masquent complètement la vue, mon regard est attiré par une vitrine qui détonne au milieu des spécialités nipponnes. Il s'agit d'un bar à vins mais dont la sélection m'a l'air tout particulièrement orientée...corse !
Une fois nos emplettes chez Monsieur Roellinger terminées, nous n'avons qu'à traverser le trottoir pour une petite dégustation bien méritée, l'apéro saké sera pour une autre fois, place aux choix du spécialiste des cépages corses. Comme deviné, le propriétaire de ce bar à vins est d'origine corse. Il a donc choisi de mettre les vins et l'épicerie de son pays d'origine à l'honneur même s'il commerciale aussi d'autres crus d'autres régions. Nous prenons place au bar pour une dégustation d'un verre de vin de Patrimonio et d'un autre de la région d'Ajaccio et contre toute attente, c'est celui de la région d'Ajaccio qui remporte notre adhésion. Qu'il est agréable de parler des caves que nous avons visité pendant l'été 2013 avec un connaisseur. La sélection des vins au verre change chaque semaine en fonction des arrivages et des coups de cœur du patron. L'endroit propose également une petite restauration à base d'assiettes composées et de planches. L'épicerie, bien que petite en surface est bien approvisionnée. Nous avons passé un très bon moment A l'heure du vin à la fois parce que cette rencontre était inattendue mais aussi parce qu'il peut être réconfortant de se dire qu'il reste Rue Sainte Anne quelques représentants de la culture française. Les japonais dont le pays est en fait un archipel d'îles devraient être sensibles aux produits de l'Ile de Beauté.
Pour un échange musical corso-japonais voir ma page consacrée à Voce Ventu & Mieko Miyazaki et à leur disque Tessi Tessi, un de mes disques préférés.


A la main
31 rue Saint Sauveur
75002 Paris
Tél : 01.40.26.37.65
Site internet : https://www.facebook.com/epiceriecorsealamainparis/

Métro : Sentier, Arts et Métier, Etienne Marcel

Une nouvelle épicerie corse vient d'ouvrir dans le quartier Montorgueuil. Elle est tenue par deux amis d'enfance Antonin et Julien. Séverine, la sœur (de Julien) est en charge de la cuisine.
Charcuterie, fromage, vin, sandwichs, plat du jour.
L'endroit est constitué d'une jolie boutique avec grande table d'hôtes propice à la dégustation sous laquelle se trouve une cave voutée chaleureusement aménagée.
J'ai découvert l'existence de ce nouveau lieu corse lors de l'inauguration de la deuxième boutique parisienne de l'artisan coutelier Ceccaldi. Endroit non encore visité, ni testé.
La boutique a adopté en avril 2015 une mascotte sanglier (u cignale en corse) qui, tout comme le nain de jardin d'Amélie Poulain, prend la pose dans le quartier et se familiarise avec son nouvel environnement donnant lieu à de savoureuses photographies que l'on retrouve sur le compte Facebook d'A la main.

Boutique A la main Paris A la main, mascotte U cignale


PARIS 5

Mise à jour de janvier 2013. Un lecteur me signale que la boutique a fermé en 2012. Il ne reste donc plus que la maison mère de Calvi pour cette enseigne (3, rue Clémenceau 20260 Calvi, Tél. 04 95 65 39 93). Je conserve néanmoins l'article.

Situé dans un quartier qui m'a été familier pendant quelques temps, cette épicerie corse m'a déjà permise de faire quelques courses de Noël l'hiver dernier.
La perspective de pouvoir y retourner après les cours à la Sorbonne, comme une petite récompense, me réjouit d'avance.
Ceci dit, le shopping y sera forcément sélectif : la clientèle ciblée semble plus être celle des bobos du quartier que celle des étudiants. Qu'importe l'insularité à Paris est un plaisir qui n'a pas de prix !
Ni étudiante, ni bobo du quartier, j'ai déjà goûté avec grand bonheur charcuterie, fromage et nougats. Il me reste encore à tester une préparation pour Crumble Pomme Poire Châtaigne et une préparation pour Cake à la châtaigne, achetées sur place. Les deux sachets sont de la marque Les Fruits de la montagne Corse produits identitaires et contemporains, identitaires à cause de la farine de châtaigne qui sert de base aux préparations et contemporains j'imagine pour les femmes actives (voir citadines) que nous sommes. A suivre donc.

A Loghja, 58 rue de la Montagne-Sainte Geneviève, Paris 5 [boutique fermée en 2012]
Ouvert du lundi 17h-23h, du mardi au vendredi 10h30 à 15h et de 17h-21h, samedi 10h30-23h.
Il faut signaler les horaires très étendus de cette boutique. Le quartier est touristique et l'endroit fait aussi bar à vins, ce qui explique cela.
Néanmoins c'est un sacré avantage pour les ménagères corses noctambules !

A Loghja a fait l'objet d'un magnifique reportage dans le magazine Terra Corsa, n° 29, janvier-mars 2010. Texte d'Agnès Gabrielli et photos DR. Voir l'article.

 

Canistrelli corses - photo Antoine Marini
Canistrelli corse, boulangerie Marini, ce produit n'est pas en vente

jujubes, photo Antoine Marini

Un fruit pas très connu : les jujubes. L'auteur de la photographie (Antoine Marini) m'a indiqué qu'il en achetait à une
épicerie lorsqu'il était enfant sur le chemin de l'école. Le verre servait de mesure et coûtait alors 20 centimes de francs.
 


PARIS 6

Boutique Pasta Luna
Epicerie corse et sandwicherie

Une petite boutique exigüe près de la place Saint-Sulpice où l'on trouve de véritables trésors d'épicerie fine et de produits corses (charcuterie, confitures artisanales de Bocagnagno ainsi qu'une quinzaine de variétés de vins).
Texte repris du numéro spécial de Terra Corsa, Les Corses de Paris, voir ci-dessous.
Mise à jour suite à un courrier d'un lecteur (novembre 2011) : "Il a même du fromage du vénacais parfois, ce qui garantit une place dégagée dans le métro de retour de l'épicerie !"

Ouvert du Lundi au Samedi de 10h à 19h
15, rue de Mézières, 75006 Paris
Tél : 01.45.44.32.02
Métro Rennes
 


PARIS 8

Boulangerie Mani, nourritures terrestres

La boulangerie Mani, petite sœur de son homologue de Propriano, a ouvert ses portes à Paris en mai 2014. "Les mains", en corse pour signifier le "fait maison". On doit le concept à Romuald Royer, chef étoilé de l'établissement gastronomique Le Lido à Propriano.
Pour l'avoir testé à Propriano en août dernier, le pain était divin au point d'accepter les embouteillages du port et du centre ville. Je n'ai pas eu l'occasion de tester la pâtisserie ou la partie snack à Propriano mais l'ensemble des propositions semblaient vraiment alléchantes avec la touche d'originalité d'un grand chef. J'aime bien l'idée d'un chef qui commence par un restaurant gastronomique forcément réservé à une cliente argentée ou pour une occasion exceptionnelle et qui poursuit son développement avec une boulangerie/snack haut de gamme mais abordable; l'exceptionnel pour ceux qui peuvent et le quotidien pour les autres, un bon deal je pense. Heureux les habitants ou les employés du 8ème dont le "pain quotidien" pourrait bien avoir le goût du plaisir exceptionnel.
Le slogan "nourritures terrestre" à quelque chose d'authentique et bien ancré. Pour poursuivre l'expérience, possibilité d'acheter le livre Mani, finger Food corse par Romuald Royer aussi intéressant pour les recettes du chef que pour les photographies de Jean Harixçalde, Editions des Immortelles, 2013.

Fin août 2014, j'ai testé la boulangerie Mani pour une pause déjeuner avec au programme un tartare avocat/crevettes/agrumes et une ganache très très vanille, crumble castagna + jus de poires.
Il faut savoir que l'endroit a été remanié peu de temps après l'ouverture pour accueillir 5 tables hautes à l'intérieur et 4 tables haute en terrasse sur le trottoir, juste après la sortie du métro Miromesnil.
Il est donc désormais possible de déguster sur place les différentes formules : la  légère (12 euros) à base de panini ou verrine ou salade ou wrap ou pan bagna + boisson et dessert  ou la solide (17 euros) avec un burger, une boisson et un dessert. Certaines formules s'emportent facilement, pour d'autres plats, notamment les burgers, il est préférable de les consommer sur place à mon avis.
Un bémol pour moi, les spécialités parisiennes sont des créations de Romuald Royer n'ont pas de rapport direct avec la Corse. Il s'agit plutôt d'une restauration rapide façon grand chef cuisinier pour l'audace des compositions et la mise en valeur des produits (le pain à l'encre de seiche fait un effet max). Pas même de vin corse dans la petite cave de Mani. Tout juste un léger crumble châtaigne sur une crème vanille très intense lors de mon passage.
Je conserve néanmoins cet article car pour qui a eu la chance de dîner au Lido ou de fréquenter le Mani du port de Propriano, retrouver le même environnement et certains des produits phares de la maison mère, c'est comme un petit retour au pays. Le pain Mani est toujours aussi bon.  Une pancarte indique "Tous nos pains sont frais, faits maison. Pétris, façonnés et cuits sur place ! (sous vos pieds)" donc si vous sentez le sol vibrer c'est soit le métro qui passe dans le coin, soit le pétrin qui tourne. Accueil très chaleureux de l'équipe en place. Un établissement qui mérite donc un détour avec possibilité d'acheter pain et pâtisseries jusqu'à 20heures le soir.
 

Ouvert du Lundi au Samedi de 7h00 à 20h00
31 rue de la Boétie
75008 Paris
Tél : 01.40.74.03.51
Métro : Miromesnil
Site : http://www.mani.fr
  Boulangerie Mani Paris Pain Mani


Boulangerie Ghisoni

51 rue Laborde
75008 Paris
Tél : 01.40.08.06.54

Site : www.ghisoni-mariotti.com

Métro Saint-Augustin, Miromesnil
Ouvert de 7h00 à 20h00, fermé le dimanche.

Boulangerie Ghisoni, Paris 8
 

Repérée sur un autre site en 2015 dans un quartier que je fréquente beaucoup pour raisons professionnelles. Je ne comprends même pas que personne dans mon entourage ne m'est alertée sur ce qui semble être le must de la boulangerie traditionnelle (dans la famille depuis 1928) associé au meilleur des spécialités corses. Je n'ai pas encore testé l'endroit mais je l'inscris ici car je me sers de mon propre site comme bloc notes.
Spécialités corses sucrées migliacci, fiadone, canistrelli et visiblement bon nombre de sandwichs à base de fromage, de figues, de charcuterie corse.
Le site internet de la boulangerie est digne de celui d'un grand restaurant. La boulangerie fait aussi traiteur pour déjeuner sur place (tables et comptoir). A cela il faut ajouter un coin épicerie où l'on trouve charcuteries, fromages, confitures, vins. Brunch du samedi de 11h à 16h pour un menu à volonté décliné autour des spécialités corses. Autre adresse à Bastia.


PARIS 9

U Spuntinu
L'une des plus anciennes adresses de produits corses de Paris et toujours une référence pour se fournir en charcuterie ou en produits frais. On peut même s'y offrir un sandwich à la coppa.
Texte repris du numéro spécial de Terra Corsa, Les Corses de Paris, voir ci-dessous.
Grand choix de pâtisseries maison.
"U spuntinu" en corse signifie "casse-croûte". Il me semble que ce terme évoque à la fois les aliments mais aussi le panier et enfin la convivialité du partage de nourritures simples entre amis. C'est donc un terme que l'on retrouve souvent associé à la restauration en Corse. U Spuntinu existe depuis 1982. Le magasin est tenu par Henri Ceccaldi de Piana.

21, rue des Mathurins,
75009 Paris
Tél : 01.47.42.66.52

http://www.uspuntinu.fr

Ouvert de 8h00 à 19h30 du lundi au vendredi

RER A station Auber
Métro Havre Caumartin, Saint-Lazare, Madeleine
 


Terra Corsa,

42 rue des Martyrs,
75009 Paris
Tél: 01.48.78.20.70

Ouvert du lundi au samedi de 10 à 21 heures et le dimanche de 10 à 19 heures

Métro : Notre Dame de Lorette, Saint Georges.


Eric Vandenberghe (photo) a ouvert une épicerie corse, Terra Corsa, 42 rue des Martyrs. Il est, comme son nom ne l'indique pas, d'origine corse. Ce banquier éclectique aux yeux d'un bleu profond (j'y cours dès ce WE !!!) a troqué son costume cravate pour le bermuda-tennis et tablier. Passionné d'art et d'artisanat, il propose dans sa boutique aux couleurs chaudes des produits "que l'on ne trouve même pas en Corse quand on est touriste".
"Je peux tenir ce commerce car je suis corse", lance d'emblée Éric, qui vous accueille avec un grand sourire. Il a déjà, avec ses deux sœurs, ouvert une épicerie fine à Cargèse, du coté d'Ajaccio, et une autre sur la place du marché à Vincennes.
"Pour la sélection des produits, je suis en contact avec des producteurs locaux qui respectent les critères de fabrication traditionnelle. Le saucisson de porc élevé aux châtaignes et aux glands est issu d'un animal qui vit en liberté. Il n'est abattu qu'à l'âge d'un an, à la différence des porcs industriels, et cela change tout", commente-t-il.
Si votre regard est attiré par la multitude de saucissons suspendus dans la boutique, dites vous que malgré des prix soutenus qui varient d'une vingtaine à une quarantaine d'euros le kilo, 80 à 100 kilos sont écoulés chaque semaine. "Le plus compliqué est de recevoir régulièrement des produits. Parfois c'est toute une expédition car ils viennent de villages situés dans les montagnes", rappelle-t-il.
Selon notre spécialiste, les charcuteries corses sont particulièrement relevées. Plus un saucisson est sec, plus les saveurs seront prononcées. Le Figatelli est un saucisson typiquement corse fabriqué à partir de foies de porcs, ce qui explique sa couleur très foncée. Son goût est, c'est le cas de le dire, plutôt corsé.
Le rayon fromage, avec une sélection d'une vingtaine de produits, est un porte drapeau de toutes les spécialités de l'ile. Le brocciu est un fromage de brebis que l'on trouve autant dans les tartes salées avec de la coppa qu'associé à du citron dans un délicieux gâteau.
Eric propose également des vins corses ainsi que de l'eau. Son coup de cœur? Un rosé, Le clos Venturi, à 28 euros tout de même. "C'est toute la Corse et on le trouve nul part ailleurs", ajoute-t-il. Le prix des vins varie entre 8,40 et 45 euros la bouteille.
Si vous souhaitez déguster une assiette de charcuteries, un plat maison ou une tarte salée, il existe une formule à 12 euros et hors de question de réchauffer un mets au micro-onde. Le lieu dispose de 16 couverts dont une partie sur la terrasse.
Près de la caisse, l'œil est attiré par une autre spécialité: les fruits confits du pays avec une particularité, le cédrat, un agrume de la famille des citrons. D'après Eric, son producteur, la confiserie Saint Sylvestre, fournit les grands pâtissiers.
"Pour moi, c'est important que ce soit beau et bon. On vient parce que c'est beau et on revient parce que c'est bon", résume Eric qui d'après notre petite dégustation, est dans le vrai. Terra Corsa est une épicerie fine haut de gamme.
 

Epicerie Terra Corsa, Paris 9ème Epicerie Terra Corsa, Paris 9ème Epicerie Terra Corsa, Paris 9ème
Epicerie Terra Corsa, Paris 9ème Epicerie Terra Corsa, Paris 9ème


Cet article m'a été transmis par une collègue documentaliste bienveillante. Il provient du site internet http://www.dailyneuvieme.com où il a été initialement publié en juillet 2010.
Terra Corsa se trouve aussi sur le blog de Gilles Pudlowski (billet du 5 septembre 2010), auteur du guide du même nom, ce qui est plutôt bon signe compte-tenu de la renommée et de l'exigence du guide Pudlo.
http://www.gillespudlowski.com/7094/produits/terra-corsa-9e-la-corse-rue-des-martyrs

Première visite à la boutique Terra Corsa le samedi 23 octobre 2010 à l'occasion d'un buffet régional où je ne pouvais me rendre sans le mythique fromage corse. Un havre dans le haut de la rue des Martyrs, surtout par temps d'orage. J'ai adoré la boutique, sa décoration, son approvisionnement et ses petites tables de bistrot. Le fromage était fameux tout comme les canistrelli aux noisettes. L'endroit fait donc aussi restauration et j'y ait vu de très belles planches de charcuterie, tout comme diverses préparation salées et sucrées (photos à venir). Il faut absolument que j'y retourne pour avoir le temps de m'attabler. A suivre...



Extrait d'un dossier spécial du Figaro Magazine du 17 mars 2012 sur Paris Gourmand.


PARIS 10

Terra Corsa

1, cour des Petites-Ecuries
75010 Paris
Tél : 01.45.23.18.94

Métro : Strasbourg-Saint-Denis

"Seconde adresse pour cette enseigne insulaire en forme de garde-manger où, entre les flacons, les bocaux et les charcuteries en provenance directe et intègre de l'île de Beauté, il est possible de se faire un habille casse-croûte à la Corse." (Figaroscope du 16/11/2011).

 


Pain en forme de Corse. boulangerie Marini, ce produit n'est pas en vente


PARIS 12

Espace Cyrnéa

Le village corse
38 allée Vivaldi
75012 Paris
Tél : 01.43.40.13.41

Métro : Daumesnil

C'est sans doute l'un des plus anciens endroit corse de Paris et pourtant il ne figurait pas sur ce site. J'ai souvenir de l'avoir visité lorsque j'habitais Paris et que je n'avais pas encore ce site donc ça date !
Il faudra donc que je mette à jour mes connaissances.

En attendant, d'après mes souvenirs et quelques vérifications, l'espace Cyrnéa est toujours un lieu multifonctions : à la fois restaurant, épicerie, librairie, salle d'exposition, lieu de concert. Il fut un temps où l'on pouvait y prendre des cours de corse le samedi matin (je ne sais pas si c'est toujours d'actualité).
L'endroit se présente comme un place de village ce qui est assez dépaysant si près de Bastille.
 


PARIS 17

Chez Mary

52, rue des Batignolles
75017 Paris
Tél : 01.44.70.91.03

Métro : Rome, La Fourche

Du mardi au samedi de 10h30-19h30, boutique fermée le dimanche sauf en cas de brunch dominical

Chez Mary, Paris 17 Chez Mary, Paris 17 Chez Mary, Paris 17
 

Dans un quartier cher à mon cœur car j'y ai vécu quelques années, j'ai découvert l'existence d'une épicerie corse tenue par Maryline Meunier, originaire d'Ajaccio.
La boutique dispose d'une table d'hôte bien utile pour la pause déjeuner du midi à base de charcuterie et de fromages locaux ou plat du jour unique tous les vendredis ou brunch corse dominical le dernier dimanche du mois (sur réservation).
En plus de l'épicerie et de la table d'hôte, Mary propose une sélection de cadeaux. Elle diffuse notamment les produits de la marque Empires. Plusieurs bonnes raisons de lui rendre visite prochainement.

Juin 2015 : je suis passée chez Mary. Pas assez longtemps pour véritablement tester l'endroit mais quelques minutes un soir avant d'aller au restaurant, le temps d'acheter un fromage du genre explosif qui vous flingue le frigo mais pas tant que ça car il est vite englouti ! J'ai bien aimé l'ambiance de la boutique et le design des tables d'hôtes. J'aime surtout l'idée qu'en cas de vacances studieuses à Paris, vous pouvez envoyer une carte postale de la Corse depuis le 52 rue des Batignolles ! Bonne sélection de fromages et charcuterie tranchée à la demande en fines tranches sur une trancheuse professionnelle.
 


PARIS 18

Epicerie Casa Livia
L’épicerie fine corse
99 bis rue Lamarck
75018 Paris
Site : http://www.casa-livia.com
Email : contact@casa-livia.com

Métro : Lamarck Caulaincourt

Ouvert du mardi au samedi de 11h à 22h, le dimanche matin de 10h à 14h.

Non testée ce jour mais le compte Facebook de l’épicerie est actif. Sur les photos on distingue une cave d’affinage de la charcuterie visible grâce à un plancher de verre. Grande table d’hôtes au milieu de la boutique qui laisse présager des formules midi, des dégustations ou des apéritifs. Un objectif de visite pour 2015.

Message de François de Peretti : "Casa LIVIA c’est la plus grande offre de vins corse sur Paris avec plus de 130 références.
Une table d’hôtes ouverte sur la salle et au sous-sol (en cours d’aménagement) un espace plus cosy et une galerie d’art dédiée à la Méditerranée. Les produits sont soient fermiers, bio, ou le fruit de restaurateurs et cuisinier de notre île ou alors de grandes renommées (soupe Antona, vinaigre bio Vincensini). On y trouve au moins 3 huiles d’olives différentes ainsi que des miels de 2 apiculteurs…Le but est de montrer la différence entre chaque producteur pour un même produit. La Corse ne se résume pas en un vin, un charcuterie ou un fromage mais en une multitudes de producteurs au savoir-faire différents."


Chronique Le Nouvel Observateur, 24 juillet 2014, n° 2594
"Pour prolonger le charme, de retour à la capitale, rendez-vous dès la mi-août dans cette enclave corse au cœur du 18ème arrondissement. Entre épicerie fine haut de gamme et mini-table vous dégusterez sur place les savoureux produits de l'île et quelques mises en bouche. Huiles d'olive, de noisette, miel, pâtés, condiments et bien sûr charcuterie et vins corses à découvrir en compagnie de l'hôte de ces lieux, François Eric de Peretti, enfant du pays."

Le 24 avril 2015, après avoir reçu un gentil message de François, nous avons testé l'apéro chez Casa Livia. L'occasion d'ouvrir une des 130 références de vins, de se régaler d'une planche mixte charcuterie fromage et de découvrir un fromage avec une croute farine de châtaigne (un petit côté rugueux et doux à manipuler avec précaution). François choisit les produits de son épicerie avec soin. De ce fait, on y trouve des marques plutôt confidentielles. Ici pas de confiture tout venant d'une marque que l'on retrouve en supermarché mais de petites productions originales et précieuses. Table d'hôtes très confortable qui favorise l'échange avec les autres clients présents au moment de notre visite. Cette table doit être bien sympathique pour y prendre un brunch (sur réservation). Dans la vitrine et à plusieurs endroits du magasin, quelques souvenirs (vieux guides, magazines, livres, vieux disques vinyles) donnent à l'endroit un côté chaleureux et convivial. En projet, une galerie sur la Méditerranée qui sera aménagée dans la cave sous la boutique. François fourmille d'idées comme le SAC (sac apéro corse) qu'il compte bientôt lancer, il est très bavard et parle de ses découvertes gourmandes avec passion.

Lors de cette visite, nous sommes repartis avec le reste de notre bouteille de vin (la consommation avec modération est donc possible lorsque l'on conduit), le fameux fromage croute farine de châtaigne histoire de dynamiser le frigo et un vinaigre balsamique blanc agrumes & épices (écorces de clémentines corses, cannelle, clou de girofle, orange sanguines, citrons corses non traités) que nous avons testé avec délice sur une salade dite "de restes" : à savoir restes de maïs, de surimi et de tomates à finir avant de partir en vacances.

Ce vinaigre est de la marque O Mà ! François semble le dépositaire exclusif à Paris de cette marque. J'ai repéré sur leur site quelques spécialités vraiment originales notamment des confitures avec du brocciu et des confitures de légumes. O Mà ! est la marque du chef Jean-Michel Querci (Restaurant La Rascasse à Saint-Florent). J'espère avoir l'occasion de découvrir d'autres produits de cette marque. Le seul petit reproche que je pourrais faire est que le site internet O Mà ! manque de suggestions de recettes ou d'accompagnement. Que mange-t-on avec la confiture de fenouil & orgeat (du poisson ?), la confiture brocciu et miel accompagne-t-elle seulement le fromage (peut-être même le brocciu frais ?) ou peut-elle se cuire en fond de quiche ? Une suggestion d'amélioration du site de la marque. Sinon il donne vraiment envie de tout expérimenter, y compris la confiture de courgettes et citrons corses ! (private joke, la légende familiale veut que les courgettes étaient dans mon enfance mes pires ennemies !).


Casa Livia, épicerie corse à Paris Planche chez Casa Livia, Paris 18 Casa Livia, Paris 18 Casa Livia, Paris 18


 

Par internet

Même si l'on habite Paris ou sa banlieue, il n'est pas toujours commode d'y faire ses courses.
 

Une adresse qui correspond à la fois à une boutique à Bastia et à un site internet de commande très bien achalandé.

SARL CORSICA-COLIS
8 cours Favale
20200 BASTIA
 
Tel : 04.95.32.62.69
Fax : 04.95.32.65.34

Site : www.corsica-colis.com

Une adresse testée et approuvée par Marcîa

Rédactrice du blog de recettes de cuisine "Marcîa Tack ... ses influences culinaires"

Voir son billet : Corse, spécialités, adresses et bonnes recettes

http://www.marciatack.fr/corse-produits-locaux-recette-et-bonnes-adresses/

La photo ci-contre est extraite du blog culinaire de Marcia, avec son autorisation.
 

Corsica-Colis (Bastia), photo Marcia Tack pour son blog culinaire, avec son aimable autorisation

 

La Corsican Box la box de toutes les saveurs corses, a box di tutti i sapori corsi

Remplie de trésors gastronomiques, de trouvailles délicieuses et de recettes, chaque mois la CorsicanBox est composée de produits corses, elle vous rappelle le pays, l’Île de beauté et ses saveurs.

On peut s'abonner à la CorsicanBox mensuellement ou pour une durée déterminée allant de 1 à 6 mois. Une fois la box envoyée aux abonnés, les produits qui la composent sont proposés sur la boutique en ligne.
1 mois = 23,60 euros, 3 mois = 63,70 euros, 6 mois = 113,74 euros, mensuel par prélèvement sans engagement de durée = 22,50 euros/mois

Mettre en valeur les produits du terroir Corse, faire découvrir de nouveaux produits et de ravir le palais de ses abonnés, tel est l'objectif de CorsicanBox. Petits producteurs et artisans privilégiés.
Voir les box déjà envoyées : http://corsicanbox.com/blog/2-nos-box

Le site : http://www.corsicanbox.com

Corsican box : version avril 2015
Corsican box, avril 2015, des produits de la micro-région de St-Florent


Actualité culinaire

Cuisine sauvage, série documentaire sur France 5 tous les jeudis à 20h40 à partir du 26 juin 2014

Comment vivre en pleine nature quand les seules ressources ou presque dont on dispose sont celles qu’elle nous offre ? Instructeur en techniques de survie et amoureux des grands espaces, John C. invite à chaque émission un chef à partager avec lui pendant trois jours une expérience inoubliable.

La Corse, avec Reine Sammut, diffusion le 26 juin 2014 (à vérifier)

Au début de l’hiver, John C. invite la chef Reine Sammut à partir avec lui en Corse-du-Sud, dans la région de Bonifacio. Depuis trente ans, cette autodidacte originaire des Vosges pratique une cuisine ensoleillée à l’image de sa terre d’accueil : le Luberon.
Après une randonnée à travers la montagne, John C. installe leur campement dans une ancienne bergerie. Durant leur séjour, ils vont pouvoir, entre terre et mer, faire leur moisson de baies et de coquillages. En commis discipliné, John C. montre à Reine comment filtrer de l’eau et se plie à ses demandes en confectionnant dans des bambous leurs couverts. Tous deux vont bientôt pouvoir se régaler en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée !

http://www.france5.fr/et-vous/France-5-et-vous/Les-programmes/LE-MAG-N-26-2014/articles/Cuisine-sauvage/p-20457-Les-episodes.htm

 

Actualité du 2 avril 2012 : la charcuterie corse passe en mode AOC

MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE, DE LA RURALITE ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

47 Décret n° 2012-444 du 2 avril 2012 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Coppa de Corse » ou « Coppa de Corse - Coppa di Corsica »

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025626789&dateTexte=&categorieLien=id

48 Décret n° 2012-445 du 2 avril 2012 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Jambon sec de Corse » ou « Jambon sec de Corse - Prisuttu »

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025626797&dateTexte=&categorieLien=id

49 Décret n° 2012-446 du 2 avril 2012 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Lonzo de Corse » ou « Lonzo de Corse - Lonzu »

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025626805&dateTexte=&categorieLien=id

MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE, DE LA RURALITE ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

47 Décret n° 2012-444 du 2 avril 2012 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Coppa de Corse » ou « Coppa de Corse - Coppa di Corsica »

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025626789&dateTexte=&categorieLien=id

48 Décret n° 2012-445 du 2 avril 2012 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Jambon sec de Corse » ou « Jambon sec de Corse - Prisuttu »

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025626797&dateTexte=&categorieLien=id

49 Décret n° 2012-446 du 2 avril 2012 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Lonzo de Corse » ou « Lonzo de Corse - Lonzu »

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025626805&dateTexte=&categorieLien=id

Actualité du 16 avril 2012 : Cyril Lignac découvre en Corse une cuisine franche et insoumise



Une nouvelle émission de Cyril Lignac qui serait en en fait une adaptation d'une émission de Jamie Oliver.
Il s'agit d'une sorte de road-trip culinaire où l'animateur-cuisinier n'hésite pas à payer de sa personne pour nous faire découvrir des spécialités régionales.
Je regardé l'émission pour les paysages et pour les intervenants. J'ai découvert un Cyril Lignac drôle et attachant. Les corses lui réservent un bon accueil mais on sent parfois un léger scepticisme assez typique du provincial qui se paye la tête du parigot qui n'a rien compris. Curieusement au même moment je lisais un recueil de nouvelles d'un auteur que j'aime beaucoup (Denis Grozdanovitch), Qu'est-ce qu'un imbécile de Paris ? dans L'art difficile de ne presque rien faire, une courte nouvelle de 4 pages à peine, pleine d'autodérision, qui traduit bien la position du chef parisien. Face à tant d'enthousiasme communicatif et à grands renforts de câlins (Lignac hyper tactile), on voit des corses méfiants et un brin ironiques finir par être touchés et émus par les talents du Chef. Quand Romuald Royer, chef du Lido à Propriano, parle du de l'erba barona (thym de Corse) en disant : "ça sent la terre, les racines, la pierre, la Corse quoi !", j'ai envie de dire, t'as tout compris Chef !

Le point de vue de Télérama par Virginie Félix (extrait de leur critique) :

"Première étape de son tour de France, la Corse, sa "cuisine franche et insoumise", ses "mamas nourricières au grand cœur" et ses hommes "gardiens obstinés des vraies valeurs", comme il le dit avec son  accent chantant. Façon aventurier des traditions pas encore perdues, Cyril paye de sa personne pour pêcher les oursins et la langouste, traire les chèvres, chasser le sanglier et taquiner gentiment l'autochtone. Il joue même un mini-remake des Randonneurs sur le GR20, avec nuit au refuge et casse-croûte au clair de lune. Broccio et figatelli, cochons sauvages et odeurs de maquis sont au menu de cette classique recette familiale, relevée de quelques traits de pédagogie et nappée de bonne humeur."

Un article de Corse Matin : http://www.corsematin.com/article/corse/cyril-lignac-la-corse-a-su-preserver-une-cuisine-franche-et-insoumise.633260.html


Guides

En janvier 2008, est sortie la liste idéale et presque complète des restos corses de Paris dans le magazine Terra Corsa n° 21, janvier-mars 2008. J'ai aussitôt contacté la rédaction pour obtenir l'autorisation de publier cette liste car pourquoi réinventer la roue ? A noter, cette reproduction ne doit pas vous empêcher de faire l'acquisition de votre propre copie de ce numéro spécial "Corses de Paris". Ce numéro contient en effet de très beaux portraits de la diaspora corse parisienne. Au respect devant ces belles carrières se mêle le sentiment partagé d'une forte corsitude, si bien exprimée pour beaucoup d'entre eux.

Contient un article Les bonnes adresses de la capitale, textes d'Agnès Gabrielli et photos de Richard Letur-Morel; article reproduit ici avec l'aimable autorisation de Marie-Joseph Arrighi-Landini, rédacteur en chef du magazine Terra Corsa.
Voir l'article (doc pdf).

Avril 2009 : j'ai eu communication de cette petite brochure qui me semble méconnue et pourtant si utile. Elle recense tous les endroits en France où l'on peut trouver du vin corse (bars, caves et restaurants, à Paris mais aussi dans d'autres départements). L'occasion de regarder le troquet du coin d'un autre oeil ou de faire enfin connaissance avec le caviste de votre ville. J'adore le graphisme. 
Malgré l'absence de réponse du concepteur sur l'autorisation de mise en ligne, je ne peux résister à l'idée de vous communiquer cette trouvaille qui risque d'illuminer vos soirées et vos week-ends. 
A consommer avec modération, of Co(u)rse !
Voir la brochure (doc pdf).
Les droits de la brochure reviennent l'association Uva Corse qui s'occupe de promouvoir le vin Corse, http://www.uva-corse.com


 




© 2002-2015 Réalisation et Conception Carole Guelfucci 
Dernière modification le 23/10/2015