Quelques photographes corses
 

Ces dernières années, j'ai été en contact avec plusieurs photographes corses ou basés en Corse dont j'ai pu apprécier le talent.
Je souhaitais les citer et dire brièvement ce qui m'a touchée dans leur travail.
Pour en savoir plus sur leur actualité je vous conseille de consulter leurs propres sites internet.
 
Note du 28 avril 2013 : la page est en construction...Cette page est une reprise partielle de la page Livres agrémentée d'autres commentaires.
 

 

Jean-Christophe ATTARD : Un photographe que je connu alors qu'il travaillait pour le magazine Terra Corsa. Depuis, j'ai aimé suivre son travail. Il maîtrise particulièrement le portrait, je ne me lasse pas de sa couverture de petite Histoire illustrée de la Corse. Une de ses particularités réside aussi dans son choix de formats d'édition que je trouve novateurs, à la fois pour la collection Bonheurs Corses et pour son "mook" Exceptions Corses. J'ai été fascinée par sa série Figures Amniotiques. Dans Exceptions Corses, j'ai pû aussi apprécier sa très belle plume et son travail de rédacteur en chef.

Son site : http://www.jcattard.com/

 

Jean-Christophe ATTARD et Gabriel-Xavier CULIOLI : le chant des saisons. - DCL, 2006. 
Un voyage en Corse au fil des saisons permettant de découvrir la terre et les hommes de cette île. Le texte est puissant et intime : une longue lettre de Gabriel-Xavier où il raconte à sa femme disparue sa vie en Corse au fil des saisons. Certaines images, qui n'ont pourtant rien à voir entre elles, sont accolés et forment comme des mystérieux panoramiques. Les portraits sont particulièrement réussis. Jean-Christophe Attard est l'ancien responsable photo du magazine Terra Corsa. Rencontré en août 2006 à la foire du livre d'Ajaccio, il m'a indiqué sa volonté de témoigner sur une Corse pas forcément touristique mais plutôt rurale, voire hostile. Ce pourquoi il est très heureux de sa collaboration avec Gabriel-Xavier Culioli car l'écrivain a su trouver les mots justes pour décrire sa vie quotidienne sur l'île parfois paisible, parfois chaotique. A noter : le livre existe aussi en version anglaise.

La collection Bonheurs Corses. Textes Gabriel-Xavier Culioli et photographies Jean-Christophe Attard
Au salon du livre 2008, j'ai craqué pour Potager de Corse - tant pour sa forme que pour son fond. C'est seulement en rentrant chez moi que j'ai pris connaissance du responsable de cette nouvelle collection savoureusement intitulée "bonheurs corses" qui se trouve être Jean-Christophe Attard, un photographe dont j'apprécie tout particulièrement le travail (pas étonnant donc que sa couverture m'ai parlée !). L'éditeur annonce d'autres titres à venir : Vins de Corse, Maisons de Corse et une petite histoire illustrée de la Corse (en photo ci-contre).
Salon du livre 2009, l'occasion pour moi de compléter ma collection de Petits bonheurs en achetant la Petite Histoire illustrée de la Corse, pour l'œil de JC Attard et pour une petite révision qui ne peut pas faire de mal !

Jean-Christophe ATTARD (et collectif) : Exceptions Corses, quintessence d'une île, n° 1/2012, DCL Editions

Le mot de l'éditeur :
Le printemps venu, on ne compte plus les magazines «Spécial Corse» qui fleurissent dans les kiosques et librairies avec plus ou moins de bonheur, d’intérêt ou de justesse. Pourquoi, dès lors, faire le choix d’une nouvelle parution sur la Corse ? Au risque de paraître présomptueux, nous voulons emprunter une autre voie que celle de la carte postale flatteuse d’une île, fût-elle paradisiaque ! Nous souhaitons également sortir des sentiers battus et étriqués de la presse de territoire et son cortège de clichés éculés. À l’instar de titres existants à l’échelon national, nous innovons sur la forme en proposant le premier magazine-livre sur la Corse. avec un tel titre, nous prenons le pari de l’extraordinaire, de l’original et de l’exceptionnel tout en veillant à ne jamais sacrifier notre identité ou notre authenticité. Certes, vous trouverez dans nos colonnes de belles photos de Corse, certes, vous aurez toujours de quoi vous nourrir physiquement ou spirituellement mais pour nous, l’essentiel est ailleurs. Un ailleurs presque indicible, une dimension plus impalpable qui parcourt nos pages et laisse transparaître une île sans fard parce que naturellement belle, une île complexe aussi, parce que souvent paradoxale, mais une Corse toujours passionnante et singulière ! (Exceptions Corses) décide de regarder la Corse en face, en laissant le charme agir mais en préservant cette lucidité et cette franchise qui font la force et la beauté des relations durables.

Ce que j'en pense : Avant Exceptions Corses, je n'avais jamais entendu parler du mot "mook", nouveau mot anglais désignant un objet entre le livre d'art (book) et le magazine (M). C'est chose faite désormais. Quelle jolie surprise que ce "mook" divisé en chapitres comme un livre mais commenté dans un style journalistique proche du magazine et surtout illustré par les très belles photos de Jean-Christophe Attard. Comme le dit l'éditeur, ce n'est pas un magazine de plus sur la Corse qui sortirait au moment opportun de la réservation des vacances mais plutôt une sorte de plongée dans l'âme corse à acheter avant les vacances, à savourer pendant et à conserver après comme un souvenir précieux. J'ai particulièrement aimé les reportages su la Maison Nicrosi, aux portraits de Jérôme Ferrari (écrivain), Marc-Antoine Corticchiato (parfumeur) et Jérémy Bueno (couturier), ainsi que les photos Figures Amiotiques, fascinantes, sensuelles et réconfortantes.
Jean-Chritophe Attard ne se contente pas d'être un remarquable photographe, il choisit un format innovant qu'il met en page avec brio et possède aussi une très belle plume. A suivre pour les prochains numéros.
 

Loïc Colonna : Trà mare è monti

Loïc Colonna : Trà mare è monti, Tralonca

Loïc COLONNA : Trà mare è monti, un voyage à travers les saisons entre mer et montagne, 2014

Un livre découvert lors de la visite de la toute nouvelle médiathèque de la Castagniccia dont je parle sur mon autre site :
http://www.serendipidoc.fr/friche-industrielle-mediatheque/


Malheureusement, je n'ai pas pu assister à la séance de dédicace de l'ouvrage qui avait lieu à la médiathèque quelques jours plus tard.
Ma petite dédicace personnelle consiste en une magnifique photo de Tralonca extraite de l'ouvrage que j'ai feuilleté et ouvert sur cette page, parce qu'il n'y a pas de hasard...


Site de l'auteur : http://www.photocorsica.com

 

 

 

Jérôme JOUVE

Depuis ma rencontre sur le chemin des bergeries de Cardu avec le papa de Jérôme Jouve, j'ai suivi le travail de Jérôme via sa page Facebook. Grâce à sa galerie-boutique de Saint-Florent, j'imagine qu'il peut toucher un large public. D'après ce que j'ai pu voir, c'est un photographe qui n'a pas peur de se confronter à des conditions climatiques difficiles pour prendre la bonne photo.
Actualité 2013 : il semblerait que Jérôme Jouve soit l'auteur des photographies d'illustration du prochain album du groupe Barbara Furtuna.
Actualité 2014 : sortie en juillet 2014 du nouveau livre de Jérôme Jouve chez Albiana : Corsica Luminosa.


Son site : http://www.jeromejouve.com/

 

 

Jérôme JOUVE : Couleur Corse. - Albiana, 2002.
En août 2006, j'ai rencontré le père de Jérôme Jouve. J'ai souhaité acheter son ouvrage car j'imagine que Jérôme s'est largement inspiré pour ses photographies du paysage autour des bergeries de Cardu, paysage que j'ai tant aimé traverser.

Ce sont les très belles photos d'un amoureux de la nature corse, prises du matin au soir, du printemps à l'hiver, du nord au sud, du maquis à la mer.
L'originalité du livre est de présenter les photos deux par deux : une fois le livre ouvert, on les regarde simultanément, car elles s'interrogent, se répondent, se font des clins d'œil, mélangent le rêve et la réalité.
Une autre originalité est d'avoir rassemblé des photos, les « couleurs », mettant en valeur les détails du paysage qui sont intemporels et quasi-universels, et de faire que l'ensemble ne puisse appartenir qu'à la Corse.
Sans légende, ces photos sont là pour dire à chacun ce qu'il veut entendre, et surtout : « attention ! regardez comme la nature peut être (encore) belle !!! » Catherine Domain, Membre du Jury

   
 

Pascal LUCIANI

J'ai été très touchée d'être associée aux premiers pas du livre de Pascal Luciani. Et j'imagine qu'il est lui aussi surpris de constater que son travail personnel pouvait avoir une dimension universelle. Pascal a des idées pour lier la photographie à d'autres supports. Tout cela me semble très prometteur. A suivre donc...

Son site : http://www.pascalluciani.com
 

Pascal LUCIANI : Le Fleuve, 2013.

Présentation de l'ouvrage par son auteur :
C
e fleuve coule en Corse, non loin d’Albertacce, le village d’origine de mon père.
J’ai parcouru les sentiers qui mènent aux bassins merveilleux depuis tout petit, avec mes parents, puis à l’âge adulte, avec mes enfants.
Devenu photographe, j’ai recommencé à jouer avec ces formes
liquides et minérales, empruntes de souvenirs, là où l’eau relie et mixe
de multiples roches de granit aux formes fantasmagoriques. Certaines incarnent des sites de vie, d’autres des lieux de repos éternel, gardant une part de leur mystère, communion avec l’imaginaire onirique de l’enfance, passerelle entre l’univers de l’instinct et le monde du rêve.
J’ai appris à nager dans cette rivière qui coule de filets clairs, transparents,
limpides, jusqu’aux chutes d’eau et leur bruit sourd, comme plongeant vers des profondeurs sombres. Une vie sur et sous l’eau. Un retour aux sources. Un nouveau baptême.
J’ai réuni les images qui me reviennent afin de créer une ballade graphique.
Je leur ai ajouté quelques mots posés par ci par là, au fil du temps, au fil de l’eau. Et voilà que le tout s’est finalement transformé en un livre illustrant ce parcours initiatique.

Mes impressions :
Pascal Luciani est un homme qui n’a pas oublié sa part d’enfance, ici des souvenirs d’enfance, tout près d’eaux corses cristallines.
De ses souvenirs de balades familiales autour de son village, il propose une vision sûrement très personnelle et pourtant très universelle.
Chacun y trouvera de quoi faire fonctionner son inspiration, de quoi rêver, de quoi s’inspirer.
En ce qui me concerne, ce dégage de ce livre, une force organique, féminine et sensuelle. J’y vois les plis du corps, les marbrures de la peau et les longs cils frangés d’une volumineuse sirène échouée au creux du rivage corse.
La part féminine cachée en tout homme est bien visible ici…
Mais j’y vois aussi une source d’inspiration pour la haute couture, des effets de matière, des plissés, de la transparence, des manches bouillonnées, une boutonnière militaire.
Dans son métier de photographe, j’imagine que Pascal Luciani côtoie des couturiers, des bijoutiers. Ça sent la soie lyonnaise, la pâme de velours, les franges de lainage…
Un livre doux au toucher, limpide mais complexe, féminin mais guerrier, aquatique les pieds sur terre, qui fait réfléchir, à partager.
 
   
  Antoine PERIGOT

J'ai vu l'homme,qui a vu l'homme, qui a croisé le chemin d'Antoine...Antoine Perigot a des amis fidèles qui parlent de son travail avec des étoiles dans yeux. Je me suis fait ma propre idée et moi aussi j'ai aimé.

Son site : http://www.miccanomi.fr

 

Antoine PERIGOT : Corsica Muntagna. - Editions Micca Nomi, 2000.
Antoine PERIGOT qui a travaillé pour GEO et pour la presse spécialisée a mis deux ans pour réaliser ce superbe album de photographies de montagnes corses. Quelque que soit la saison, la montagne y est magnifiée, ses personnages comme touchés par la grâce divine et que dire de ces couleurs, si ce n'est qu'on a peine à croire qu'elles ne sont pas le fruit de savantes retouches informatiques. A mes yeux le plus grand photographe de la Corse et de surcroît un alpiniste émérite. 

Antoine PERIGOT : Opéra Umana, des traces de l'Homme en Corse. - Editions Micca Nomi, 2010.

Après la réalisation des ouvrages Corsica Muntagna, consacré à l’univers de la montagne corse, et Un voyage Intérieur au Burkina Faso, premier beau livre dédié à ce pays d’Afrique, le photographe éditeur Antoine Perigot vient de boucler un nouveau projet d’envergure : l’édition de Opera Umana (l’œuvre humaine), le grand livre d’art consacré au patrimoine bâti en Corse.

En un voyage imaginaire de 216 photos couleur réunies sur 144 pages, l’auteur emmène le lecteur, ou plutôt le spectateur, à la découverte des multiples architectures de la Corse, qu’elles soient modestes ou ostentatoires.

Du simple mur de pierre recouvert de mousse à la maison de maître ornée de fresques romantiques, il émane de ces édifice un sentiment de respect dû aux témoins de l’Aventure humaine depuis l’aube des temps.

Avec Opera Umana nous plongeons dans le maquis pour pénétrer un vaste musée à ciel ouvert, dont les chefs d’œuvres attendent patiemment le visiteur pour lui conter des légendes confondant les faits historiques et les mythologies du bassin méditerranéen.

L’ouvrage Opera Umana consiste en un ensemble de familles d’images maquettées sur un fond de couleur terre, et réunies par les thèmes où les ambiances qu’elles évoquent : Art roman, ponts, tours génoises, terres à blé, intérieurs paysans en bois sombre, gros plans sur les différentes constructions en pierre de toute l’île…
 

Olivier Rochette, Corsica, libera nos Olivier ROCHETTE

Un peu de mer et un peu de montagne Corse ... mélanger avec du soleil ... ensuite regarder et lire ... le rêve fera le reste.

Disponible depuis ce mois d'août (2014), « CORSICA, LIBERA NOS » aux Éditions Clémentine (Porto Vecchio) : une sélection des photos d'Olivier accompagnées des très beaux textes de Marie-Hélène FERRARI.

http://www.editionsclementine.com/pdf/telecharger.pdf

Le livre est au format italien au prix de 12 € (hors frais de port).

Pour ceux qui habitent en Corse, il vous suffit de vous rendre dans différents points de vente (librairie, grandes surfaces).

Un Simple Regard - oLivIeR

Olivier publie presque tous les jours une photo de la Corse sur sa page Facebook "Un simple regard" et j'avoue que je suis fan, même si je ne me manifeste pas tous les jours pour le dire. Beaucoup de photos de montagne avec des conditions météorologiques et sportives plutôt extrêmes. C'est un régal de le suivre.

 

Dominique TISSON

Pour ce qui est des photos climatiques, c'est à mon sens, le plus talentueux de tous. Pas un nuage, un éclair, une tempête de neige ou de givre qui n'échappe à son œil numérique. Beaucoup de très belles choses sur son compte Facebook. Je ne sais pas si c'est juste un passe-temps (de très haut niveau) ou si il advient ensuite quelque chose des photos de Dominique ?

Une première réponse à ma question le temps d'une exposition pendant 15 jours à partir de la date du vernissage (12 juillet 2014), permanence de 16h à 19h mais prévenir l'artiste.


 

   




© 2002-2014 Réalisation et Conception Carole Guelfucci 
Dernière modification le 23/10/2015